Expérience Professionnelle

Patrick Macrory a exercé et enseigné le droit commercial à Washington, D.C., pendant quarante ans. Il est un avocat anglais qui a travaillé chez Arnold & Porter pendant 22 ans, dont 15 en tant qu’associé. De 1990 à 1997, il a été associé principal au cabinet d’avocats Akin, Gump, Strauss, Hauer & Feld et, en 1997, il est devenu Senior Consultant (à temps partiel) pour ce cabinet. Sa pratique était axée sur les remèdes commerciaux et le droit douanier. Il a obtenu son Bachelor of Arts en 1962 et son Master en 1964 de l’Université d’Oxford. Il a exercé comme avocat à Londres avant de se déménager aux États-Unis en 1968. Il a obtenu un LL.M. de l’Université George Washington en 1971. Aujourd’hui, il est directeur du International Trade Law Centre à l’International Law Institute de Washington, D.C. et est associé au cabinet d’Appleton Luff.

Patrick Macrory a donné de nombreuses conférences et écrit une quantité d’articles sur des sujets liés au droit commercial international. Il a été co-président du Comité du commerce international de la American Bar Association de 1983 à 1984. Il a été professeur invité de science politique à l’Université chrétienne internationale de Tokyo (Japon) de 1977 à 1978, où il a enseigné des cours sur divers aspects du droit international, y compris le GATT et le droit commercial. Il a enseigné des cours de droit commercial au Washington College of Law de l’American University, y compris un cours sur les accords commerciaux régionaux. Il a également donné des cours sur ce sujet au siège de l’International Law Institute à Washington, D.C., ainsi que dans ses autres branches en Ouganda, en Egypte, en Turquie, au Nigeria, ainsi qu’à Tokyo et à Beijing. Patrick Macrory a été conférencier invité au Queen Mary et au Westfield College de l’Université de Londres entre janvier et mars 2000, où il a enseigné le droit de l’OMC. Il a donné des conférences sur le droit du commerce international dans de nombreuses parties du monde, dont le Japon, la Corée, la Chine, le Canada, l’Arabie saoudite, l’Inde, le Népal, la Suisse, le Krygyzstan, les Bahamas, la Turquie, l’Egypte, la Jordanie, la Barbade et la République dominicaine. Il a conçu et dirigé sept formations pour des groupes d’avocats chinois sur le droit de l’OMC et axé sur les recours commerciaux ainsi qu’un cours similaire pour un groupe de fonctionnaires du gouvernement vietnamien. Il a récemment conçu et dirigé un cours sur le règlement des différends à l’OMC et dans le cadre des accords commerciaux régionaux.

En 2001, M. Macrory a élaboré un cours destiné au Foreign Service Institute pour donner aux agents des services étrangers et à d’autres fonctionnaires du gouvernement des États-Unis des instructions sur le respect de l’OMC et d’autres accords commerciaux. Depuis, Patrick Macrory présente ce cours trois à cinq fois par an au siège du FSI à Arlington, en Virginie, ainsi qu’aux ambassades des États-Unis dans de nombreux pays du monde et notamment Tokyo, Beijing et Kampala. Cette formation a été accueillie par des critiques très favorables, plusieurs participants ayant même mentionné que c’était le meilleur cours qu’ils avaient pris au FSA. Parick Macrory a ensuite élaboré un cours similaire pour les fonctionnaires du Foreign Commercial Service du Département du commerce des États-Unis.

Macrory a également mené de nombreuses activités de consultance sur des questions commerciales. En 2003, par exemple, il a conseillé la Banque populaire de Chine sur les aspects de la réforme de la législation bancaire de l’OMC dans le cadre d’un projet financé par la Banque Asiatique de Développement. En 2004, il a dirigé une équipe qui a dispensé une formation sur l’OMC à 250 magistrats supérieurs chinois dans le cadre d’un projet financé lui aussi par la BAD. Il a conseillé le Gouvernement arménien sur l’adhésion de l’Arménie à l’OMC dans le cadre d’un projet financé par l’USAID. Ses travaux sur ce projet ont porté sur la mise en place d’un moyen efficace de développer et de mettre en œuvre la politique commerciale, y compris avec un apport du secteur privé. Il a travaillé sur deux projets avec le Secrétariat du Forum des îles du Pacifique, le premier dans le cadre de l’extension de l’Accord commercial des pays insulaires du Pacifique au commerce des services et le second dans le cadre de la négociation d’un accord de partenariat économique avec l’UE. Il a récemment aidé le Gouvernement du Botswana dans sa préparation à la négociation d’un chapitre relatif aux services dans l’accord de libre-échange de la Communauté de développement de l’Afrique australe. Il a également présenté un document au Secrétariat du Commonwealth sur le traitement spécial et différencié dans les accords commerciaux régionaux et l’OMC pour les pays plus petits et plus pauvres. Il y a quelques années, Patrick Macrory a élaboré et dirigé une série d’ateliers pour différents secteurs de services en Jordanie, s’intéressant tout particulièrement à la façon dont ils peuvent utiliser les accords commerciaux internationaux pour développer les exportations. Il a également dirigé des ateliers sur la négociation d’accords commerciaux au Botswana, au Rwanda, en Ouganda, en Zambie, en Tanzanie et au Malawi et aussi un atelier sur les mesures antidumping, les droits compensateurs et les garanties en Zambie.

Patrick Macrory a été rédacteur en chef de The World Trade Organization – Legal, Economic, and Political Analysis  publié chez Springer (mai 2005). L’ouvrage  contient plus de quatre-vingts chapitres, fournissant des analyses juridiques, politiques et économiques complètes de l’OMC, rédigées par de nombreux universitaires, praticiens et d’agents de gouvernements du monde entier. Deux anciens directeurs généraux de l’OMC, deux membres de l’Organe d’appel et un certain nombre de membres du personnel de l’OMC ont également fourni des chapitres au livre et un autre ancien directeur général en a rédigé la préface. Patrick  Macrory a lui-même rédigé les chapitres sur l’antidumping et les permis d’importation. Un critique l’a décrit comme étant « l’outil de référence standard pour les experts et les professionnels du commerce ».

Patrick Macrory a les nationalités américaine, anglaise et irlandaise.

Education

M.A., Université d’Oxford (1962)

Barrister-at-Law, Middle Temple, Londres (1964)

LL.M., George Washington University (1970)

Langues

Anglais

patrick-macrory

Publications

  • The World Trade Organization – Legal, Economic and Political Analysis (editor-in-chief) (Springer 2005)
  • “Chapters 19 and 20 of NAFTA: An Overview and Analysis of NAFTA Dispute Settlement”, in Kennedy (ed.), The First Decade of NAFTA: The Future of Free Trade in North America(Transnational Publishers 2004)
  • “NAFTA Chapter Nineteen – A Successful Experiment in International Dispute Resolution” (C.D. Howe Inst., 2002)
  • “WTO Dispute Resolution and LDCs”, in WTO Globalization and Nepal (Nepal Foundation for Advanced Studies, 2001)
  • “Department of Commerce Investigations Under the Antidumping Statute,” (with Claire Reade and Spencer Griffith) in Ince and Glick (eds.), Manual for The Practice of United States International Trade Law (Kluwer Law International 2001))
  • “Developing Countries and the WTO” (paper delivered at WTO Conference sponsored by Nepal Foundation for Advanced Studies, November 2000)
  • “U.S. Restrictions on Imports of Winter Vegetables from Mexico”, Fla. J. Int. Law (1997)
  • “The Judicialization of Dispute Resolution in International Trade Law – A Practitioner’s View.,”Proceeding of the 1996 Conference of the Canadian Council on International Law.
  • “Administration of the U.S. Antidumping Law by the U.S. Department of Commerce,” The GATT, The WTO and the Uruguay Round Amendments Act (P.L.I. 1995)
  • “United States and European Community Antidumping Law: Similarities and Differences,”University of Miami Year Book of International Law, with Edwin Vermulst and Paul Waer (1991)
  • Boltack and Litan (eds.), Down in the Dumps: Administration of the Unfair Trade Laws,contributor (1991)
  • Jackson and Vermulst, Antidumping Law and Practice, contributor (1989)
  • “The Prospects for U.S. Trade Legislation in 1987,” The Journal of the Japanese Institute of International Business Law (1987)
  • “Recent Developments in Department of Commerce Administration of the U.S. Antidumping Law”, The Journal of the Japanese Institute of International Business Law (1986)
  • “Section 103 of the Revenue Act of 1971 and the Houdaille Case: A New Trade Remedy,”North Carolina Journal of International Law and Commercial Regulation (1984)
  • “The Houdaille Case: An Attack on Japanese Industrial Policy,” The Journal of the Japanese Institute of International Business Law, with Robert E. Herzstein (1982)
  • Current Aspects of International Trade Law (American Bar Association), co-editor (1982)
  • “Some Recent Developments in U.S. Trade Law and Administration,” The Journal of the Japanese Institute of International Business Law (1980)
  • “The 1916 Antidumping Act: Recent Court Decisions and Proposed Legislative Amendments,”The Journal of the Japanese Institute of International Business Law (1980)
  • “United States Trade Law: An Overview and Some Topical Issues,” The Journal of the Japanese Institute of International Business Law (1978)
  • “The Pre-Colombian Art Caper: Are Museums Collecting or Stealing Art?” District Lawyer(1977)
  • “The United States-Canadian Automotive Products Agreement: The First Five Years,” Law and Policy in International Business (1970).
Nouvelles